Wapiti triathlon club : Bernard Baudet, 75 ans, champion de France d’aquathlon

À 75 ans, il enchaîne les courses… Bernard Baudet, doyen du club Wapiti triathlon de Larmor, sera sur un triathlon, dimanche, avant de rejoindre Saint-Brieuc pour le Tro Breizh… Dimanche dernier, il a remporté à Bergerac un titre de champion de France d’aquathlon. Rencontre.

Bernard Baudet, doyen du club Wapiti triathlon de Larmor, a remporté le titre de champion de France d’aquathlon, dimanche dernier, à Bergerac, dans la catégorie S (petite distance) V8 (75-80 ans).

L’ancien informaticien de 75 ans a décroché la 114e place au classement général, avec un temps de 55’28. Une belle performance pour cette course qui combine 1 000 m de natation et 5 000 m de course à pied. Modeste et souriant, le Larmorien évoque avec sérénité cette course et son parcours sportif

« La course s’est bien passée, le plus difficile c’est la chaleur, même si le départ a été retardé à 17 h 45 au lieu de 16 h 30, ce qui nous a finalement profité ». En effet, une branche d’arbre s’est effondrée sur des spectateurs venus s’abriter du soleil ! Des anecdotes comme celle-ci, Bernard Baudet n’en manque pas.

Un brin aventurier, il part seul à bord de sa Renault 21 pour rejoindre les lieux de course et n’hésite pas à faire du camping sauvage. « C’est pratique, je m’arrête quand je suis fatigué puis je repars. Je dors dans la voiture quand il pleut. Pour le retour de Bergerac, j’ai profité d’un champ de tournesol ! »

Huit heures d’entraînement par semaine

Le sportif, membre du club Wapiti depuis 25 ans, prépare ses courses à Larmor à raison de huit heures par semaine. Il s’entraîne seul en natation et vélo et au club d’athlétisme pour la course, avec son coach, Christian Falquero. « Je ne fais que des petites distances, dit-il, car je veux faire d’autres choses à côté. Sinon, il faudrait que je m’entraîne 20 heures ! »

Effectivement, Bernard Baudet ne manque pas d’occupations. Quand il ne profite pas de sa grande famille (« J’ai douze petits-enfants ! » dit-il fièrement), il s’occupe de son jardin, profite de concerts de musique bretonne et pratique la marche ici ou en montagne.

Le goût de la montagne

Ancien chasseur alpin lors de son service militaire, il a gardé le goût de la montagne et de la nature. « Je marche tous les étés durant deux à trois semaines, sur des chemins plus ou moins fréquentés. J’ai acheté un téléphone portable l’année dernière au cas où, mais à 1 900 m d’altitude, je n’avais pas de réseau ! », dit-il amusé. « Il y a deux ans, j’ai dû descendre seul suite à une douleur au pied pour rejoindre les urgences. Je suis remonté en sandales de marche car je ne rentrais plus dans mes chaussures ».

Cap sur le Tro Breizh

Bernard Baudet, infatigable, repart pour un triathlon, dimanche, avant de rejoindre Saint-Brieuc pour le départ du Tro Breizh, la semaine prochaine. Il sera rentré pour le début du Festival interceltique.


© Le Télégramme 25-07-2019